Carrément masqués

Depuis bientôt 1 an nous vivons au quotidien le « demi-anonymat »… Il ne reste que les regards, lassés, tristes, fatigués, suspicieux, rarement souriants. Cette période, qui restera sans aucun doute dans l’histoire, méritait d’être immortalisée en prévision du moment où la plupart d’entre nous l’auront rangée dans la case « oubli ».